La formation théorique

 

La formation théorique porte sur la connaissance des règlements concernant la circulation et la conduite d’un véhicule, ainsi que sur le comportement du conducteur.

 

Cette formation (entrainement au code) peut être suivie dans les locaux de l’école de conduite avec un support média (Box ENPC), avec un enseignant ou via Internet (grâce à l'outil "PREPACODE").

 

La formation théorique se décompose en 10 familles :

  • Dispositions légales en matière de circulation routière ;

  • Le conducteur ;

  • La route ;

  • Les autres usagers de la route ;

  • Règlementation générale et divers ;

  • Porter secours ;

  • Précautions nécessaires en quittant le véhicule ;

  • Éléments mécaniques et autres éléments liés à la sécurité ;

  • Équipements de sécurité des véhicules ;

  • Utilisation du véhicule et respect de l’environnement.

 

Le + de PLANA Permis :

 

Nous travaillons avec des outils innovants comme l'appli MobiPermis ! Cette application permet de transformer votre smartphone en véritable boitier réponse et vous permet de suivre votre progression pas à pas !

 

Fini les boitiers auto-école qui tombent en panne ! Désormais, place à la modernité !

Les cours thématiques

 

Les cours sont dispensés dans les locaux de l’école de conduite par un enseignant de la conduite et de la sécurité routière titulaire d’une autorisation d’enseigner en cours de validité.

Ils ont lieu tous les vendredis de 17 h à 19 h

 

Les thèmes proposés et traités en groupe sont les suivants :

  • La vitesse et les distances ;

  • La fatigue, la baisse de vigilance et les distracteurs ;

  • L’alcool, les drogues et les médicaments ;

  • L’entretien et les équipements du véhicule :

  • Les intersections et les règles de priorité ;

  • L’arrêt et le stationnement ;

  • Les panneaux et les marquages au sol ;

  • Comportements à adopter lors d’un accident matériel et/ou corporel.

La formation pratique

 

La formation pratique porte sur la conduite d’un véhicule et sur la sensibilisation aux différents risques liés à la circulation sur la route.

 

Avant de commencer, nous procédons à une évaluation initiale afin d'estimer

un volume d'heures de formation dont l'élève pourrait avoir besoin.

Tout sur le procédé d'évaluation en cliquant ici

 

A la suite de l'évaluation, un contrat de formation est établi entre l'élève et l'auto école.

Nous activons (via l'application "Mounki Copilot") un livret d'apprentissage numérique pour l'élève qui l'accompagnera tout au long de son parcours et lui permettra un suivi optimal de sa formation.

Dans ce livret numérique, l'élève retrouvera les commentaires des leçons effectuées, les différents documents dématérialisés obligatoires à sa formation, ainsi que le programme de formation officiel (REMC) en détail.

Ce dernier se décompose en 4 compétences principales :

  1. Maîtriser le maniement du véhicule dans un trafic faible ou nul ;

  2. Appréhender la route et circuler dans des conditions normales ;

  3. Circuler dans des conditions difficiles et partager la route avec les autres usagers ;

  4. Pratiquer une conduite autonome, sûre et économique.

 

Chaque compétence et sous-compétence seront traitées en abordant les points suivants :

  • Le pourquoi ;

  • Le comment ;

  • Les risques ;

  • Les influences de l'entourage et du mode de vie de l'élève ;

  • Les pressions exercées par la société, telles que la publicité, le travail...

  • L'auto évaluation.

Toutes les compétences devront être acquises avant la présentation à l'épreuve pratique du permis de conduire.

Les leçons de conduite sont réalisées en voiture école. L'élève est accompagné à chaque fois d’un enseignant qualifié et titulaire d’une autorisation d’enseigner en cours de validité.

La formation doit comporter au minimum 20 heures de conduite avant l'épreuve pratique du permis. Toutefois, cette durée varie en fonction de l'évaluation de départ, du temps d'apprentissage nécessaire pour valider les 4 compétences de formation, ainsi que de la motivation et l'assiduité de l'élève.

L'apprentissage de la conduite peut commencer dès la validation du dossier d'inscription par la préfecture.

La conduite peut débuter avant ou après l'obtention du code en fonction du choix de chacun.

Une progressivité dans l'apprentissage sera mise en place par l'intermédiaire d'un parcours individuel de formation. Ce dernier est adapté en fonction de chaque élève.

 

L'APPRENTISSAGE ANTICIPE DE LA CONDUITE (AAC)

 

Disponible à partir de 15 ans, elle peut avoir lieu après un forfait de 20h de cours de conduite, l’obtention du code de la route, et l’obtention de l’attestation de fin de formation initiale.

Un rendez vous préalable de 2h (obligatoire) avec l’accompagnateur et l’enseignant permet de relever les points forts et les points faibles de l’élève.

La durée minimum de la phase de conduite accompagnée est fixée à 1 an sans durée maximum.

Dans tous les cas, l'élève doit avoir parcouru au minimum 3 000 km.

Après avoir débuté la conduite accompagnée, l'élève et au moins l'un des accompagnateurs participent à deux rendez-vous pédagogiques obligatoires (3h minimum).

Ces rendez-vous se dérouleront en présence de l’enseignant de l'auto-école.

Le premier aura lieu après 6 mois de conduite accompagnée et 1000kms effectués.

Le second a lieu à l'issue des 3000 km que vous aurez réalisés, et 3 mois avant de passer l’examen de la conduite.

Chaque rendez vous contient une partie pratique (conduite en circulation)

et une partie théorique (séance en salle).

Ces rendez vous permettent à l’enseignant de constater vos progrès et répondre

à toutes les interrogations du stagiaire ou accompagnateur.

Au terme des 3000kms et de la période d’ 1 an, l'élève peut passer l’examen de la conduite (sous condition qu’il soit âgé d’au moins 17 ans).

Outre le fait de gagner en expérience et en savoir faire, la conduite accompagnée c'est aussi :

  • Une période probatoire réduite à 2 ans au lieu de 3,

  • Des tarifs préférentiels avec les compagnies d'assurances,

  • Un meilleur taux de réussite à l'examen pratique

 

LA CONDUITE SUPERVISÉE

 

Elle peut avoir lieu après un forfait de 20h de cours de conduite, l’obtention du code de la route, un rendez-vous préalable et l’obtention de l’attestation de fin de formation initiale.

La durée de la phase de conduite supervisée est libre (il n'y a ni minimum ni maximum de temps), l’élève n'est pas tenu de parcourir un nombre défini de kilomètres avec son accompagnateur.

Il n'y a donc aucun minimum imposé par la loi, on peut choisir de faire la conduite supervisée

pour une courte période aussi bien que pour une très longue.

Toutefois, la conduite supervisée est valable uniquement sur le territoire français.

 

Le véhicule utilisé pour la conduite supervisée doit être muni d’un disque « conduite accompagnée ».

L’élève est soumis aux mêmes limitations de vitesse que les jeunes conducteurs.

La conduite supervisée permet, entre autres, de ne pas perdre ses acquis entre 2 passages à l’examen

(en cas d’échec à ce dernier).

Nous rappelons qu’il faut avoir 18 ans minimum pour prétendre à la conduite supervisée.

Après le permis B

 

Formation Post Permis pour les Jeunes Conducteurs

La formation Post Permis s'adresse aux Jeunes Conducteurs qui ont obtenu le permis de conduire depuis moins d'un an. Elle n'est pas obligatoire mais fortement conseillée afin de compléter sa formation en tant que conducteur novice après quelques mois d'expérience sur la route.

 

Déroulement du stage :

Il s'effectue sur une journée complète (d'une durée de 7 heures) avec un minimum de 6 participants. 

La formation comprend une phase d'évaluation de la conduite et une phase d'animation en salle. 

Durant la 1ère phase, l’animateur est accompagné au maximum de trois élèves. Chacun des trois participants conduit à tour de rôle avec le formateur et s'en suit une première évaluation. 

Lors de la 2ème phase, les stagiaires sont invités à échanger sur des cas concrets centrés sur les grands thèmes de la sécurité routière à savoir : la vitesse, l’alcool, la fatigue et la baisse de vigilance afin de les sensibiliser aux dangers de la route et aux situations à risques.

 

Objectifs :

Ce stage s'inscrit dans une démarche préventive qui vise à réduire les risques d'accidents. Les stagiaires sont amenés à échanger sur leur début d'expérience de la conduite. L'enseignant veille à renforcer la formation initiale par une approche de thèmes comme les limites de ses aptitudes, les différences perceptives, la notion de risque et de responsabilité. 

 

- Pour tout renseignement sur les tarifs, veuillez nous contacter -

 

Formation passerelle « PERMIS B78 vers PERMIS B »

 

 

Accès à la formation

 

Pour pouvoir accéder à cette formation, vous devez être titulaire du permis B78 (permis boite automatique) depuis au moins 6 mois.

 

Objectifs de la formation

 

A l’issue de la formation, le conducteur doit être capable d’utiliser, en sécurité, un véhicule équipé d’une boite de vitesses manuelle, de façon simultané avec les autres tâches de conduite.

 

Détails de la formation

 

Le véhicule utilisé est de catégorie B et à changement de vitesses manuel. Ce dernier appartenant à l’établissement. L’enseignement est dispensé par un enseignant de la conduite et de la sécurité routière titulaire de l’autorisation d’enseigner la conduite.

La formation est pratique et individuelle. Des apports théoriques sont délivrés par l’enseignant, à bord du véhicule.

 

Déroulement de la formation

 

Sa durée est de 7 heures.

 

L’ensemble se déroule sur 2 séquences :

 

La 1ère, d’une durée de 2 heures dans un trafic faible ou nul, a pour visée de comprendre le principe du point de patinage de l’embrayage et d’assurer sa mise en œuvre. Il sera également attendu de la part de l’élève de savoir démarrer en côte en toute sécurité.

La 2ème, d’une durée de 5 heures dans des conditions de circulation variées (simples et complexes), a pour objectif de savoir utiliser la boite de vitesses manuelle de manière rationnelle et en toute sécurité. De plus, le conducteur devra être en capacité de diriger le véhicule en adaptant allure et trajectoire en fonction de l’environnement et des conditions de circulation.

 

Fin de formation

 

A l’issue de la formation, une attestation est remise par l’auto école. Elle ne permet de conduire un véhicule à boite de vitesses manuelle uniquement qu’à compter du jour où vous serez en possession du titre de conduire définitif.

- Pour tout renseignement sur les tarifs, veuillez nous contacter -

Les enjeux de la formation et

le déroulement des épreuves

 

Pourquoi mieux apprendre à conduire ?

L'automobile est devenue un outil social indispensable pour une très grande partie des jeunes de notre société.
Au-delà du plaisir de conduire, l'utilisation d'une voiture est souvent indispensable pour les études, le travail ou les loisirs. Rouler en sécurité est donc une nécessité pour
tous.


Les conducteurs débutants représentent une part trop importante des tués et des blessés sur la route.
L'effort engagé doit être poursuivi, notamment par le renforcement de l'éducation et de la formation.
Les accidents de la route ne sont pas liés à la fatalité et pour aider les nouveaux conducteurs à se déplacer avec un risque faible de perdre la vie ou de la dégrader, un nouveau programme de formation est mis en place.
L'objectif général est d'amener tout automobiliste débutant à la maîtrise de compétences en termes de savoirs, savoir-être, savoir-faire et savoir-devenir.


Apprendre à conduire est une démarche éducative exigeante et le livret d’apprentissage numérique qui vous sera remis (via l'application Mounki) va vous guider dans votre progression avec l'aide de votre formateur (enseignant diplômé de la sécurité routière) ou de votre accompagnateur.

Quelle est l'utilité de votre livret d'apprentissage ?

Il est, avec votre demande de permis de conduire (Fac-similé d’inscription), le document dématérialisé indispensable et obligatoire lors de vos cours, tant théoriques que pratiques.
Dans ce livret numérique, vous trouverez :

les informations et documents (en format pdf) obligatoires concernant les cursus suivants : formation traditionnelle, apprentissage anticipé de la conduite ou conduite supervisée ;

les trente objectifs à travailler et à valider par des approches différenciées.

Ce livret va vous guider dans votre parcours d'apprentissage. Il vous permettra de savoir où vous en êtes mais aussi et surtout où vous allez.
Vous allez progressivement devenir autonome et compétent.

Quel programme de formation ?

Ce programme (également affiché en détails à l’auto-école) se veut une vue d'ensemble, aussi exhaustive que possible, des compétences qu'un conducteur responsable doit acquérir pour ne pas mettre sa sécurité et celle des autres en danger.
Il vous faudra prendre conscience que ce qui est appris en formation doit progresser et évoluer, après l'obtention du permis de conduire, en tenant compte des mêmes objectifs sécuritaires que lors de votre apprentissage.
Vous allez apprendre à manipuler une automobile et à circuler dans différentes configurations, à en connaître les risques et les limites.
Vous allez au travers de ce programme comprendre les règles du code de la route ainsi que l'influence des lois physiques, psychologiques et physiologiques.
Vous devrez également vous situer personnellement en tant que citoyen dans vos choix de conduite.
Des cours théoriques et pratiques, collectifs ou individuels, vous aideront à atteindre les objectifs définis et à personnaliser votre progression. Votre formateur sera à vos côtés pour vous guider et vous conseiller.
Des tests de connaissances et de capacités pourront être mis en place au fur et à mesure.

 

Conditions de passage de l’épreuve théorique :

Pour passer l’épreuve du code de la route, il faut être âgé de 17 ans si vous suivez la formation traditionnelle, ou 15 ans si vous suivez l’apprentissage anticipée de la conduite (AAC).

A partir de votre inscription à l'auto-école, il n'y a pas de délai pour vous présenter à l'épreuve théorique du code. Cependant, il faudra faire 5 fautes maximum pour être admis, ce qui demande de l'entrainement.
En cas d'échec à l'examen du code de la route, vous pouvez vous représenter à l’examen le jour suivant. En cas de réussite au code, vous devez attendre 48h avant de pouvoir passer l'épreuve pratique.

 

Inscription à l’examen de conduite :

Pour avoir le droit de vous inscrire à l'examen de conduite, vous devez avoir effectué 20 heures de conduite minimum avec un moniteur. Nous prenons en charge les démarches d'inscription à l'examen de conduite.

 

Passage de l’examen de conduite :

Pour passer l’épreuve pratique, il faut être âgé de 18 ans si vous suivez la formation traditionnelle, ou 17 ans si vous suivez l’apprentissage anticipée de la conduite (AAC). Vous devez également avoir réussi l’examen du code.

Vous avez 5 ans et/ou des 5 tentatives, à compter de la date d'obtention du code de la route, pour réussir l'examen de conduite. Si vous échouez à l'examen de conduite, il vous faut patienter 48h minimum avant de pouvoir vous réinscrire à une prochaine session.

 

Important : Au-delà des 5 ans et/ou des 5 tentatives, votre réussite au code n'est plus valable.

 

Dans quel centre d'examen passer son permis ?

C'est la préfecture, et non l'auto-école, qui décide dans quel centre et à quelle date vous devez passer votre épreuve pratique. Vous êtes prévenu personnellement du jour et du lieu de l'examen. Un enseignant diplômé de notre école vous accompagne le jour de l’épreuve et l’examen aura lieu avec le véhicule utilisé tout au long de la formation.

 

Comment se déroule l'examen ?

 

L'épreuve pratique de l'examen du permis de conduire est évaluée par un expert :

l'inspecteur du permis de conduire et de la sécurité routière.


Le jour de l'examen, l'épreuve vous est présentée individuellement par l'expert,

qui vous précise ce que vous allez devoir faire :

  • réaliser un parcours empruntant des voies à caractère urbain, routier et/ou autoroutier ;

  • suivre un itinéraire ou vous rendre vers une destination préalablement établie, en vous guidant de manière autonome, pendant une durée globale d'environ cinq minutes ;

  • réaliser une manœuvre (la plus part du temps en marche arrière) ;

  • procéder à la vérification d'un élément technique à l'intérieur ou à l'extérieur du véhicule, répondre à une question en lien avec la sécurité routière et une question en lien avec les premiers secours ;

  • appliquer les règles du code de la route, notamment les limitations de vitesse s'appliquant aux élèves conducteurs ;

  • adapter votre conduite dans un souci d'économie de carburant et de limitation de rejet de gaz à effet de serre

  • faire preuve de courtoisie envers les autres usagers, et notamment les plus vulnérables ;

  • un test de vue : l’examinateur pourra par exemple vous demander de lire la plaque d’immatriculation de la voiture se trouvant devant vous, ou de lire une inscription sur un panneau pour vérifier votre vue ;

  • un arrêt de précision : la réalisation de celui-ci devra être réalisé soit à l’occasion d'un arrêt imposé par la signalisation ou en utilisant un repère vertical précis et visible, selon les consignes de votre examinateur.

 

L'évaluation réalisée par l'expert est basée sur des textes réglementaires et instructions précises qui en fixent les modalités. Elle consiste en un bilan des compétences nécessaires et fondamentales devant être acquises pour une conduite en sécurité, car la conduite est un acte difficile qui engage une responsabilité forte.
L'expert s'attache à valoriser vos acquis comportementaux plutôt que vos faiblesses. Il réalise ainsi un inventaire des points positifs et des points négatifs restitués par rapport à une compétence donnée. Un échange entre l'expert et vous peut s'instaurer au cours de l'épreuve.
A l'issue de l'épreuve, l'expert retranscrit de façon formelle ce bilan de compétences dans une grille d'évaluation.

 

La notation à l’examen pratique :

 

Le candidat devra obtenir au moins 20 points sur 31 points, pour réussir son examen.

 

BIEN SUR IL Y A TOUJOURS DES ERREURS ÉLIMINATOIRES

(un 0 ne vaut pas élimination. La faute éliminatoire met fin à la comptabilisation des points et se matérialise par une croix dans la case rouge : « E » figurant sur la grille d’évaluation).

 

Cependant certains points sont très faciles à obtenir :

 

- Savoir s’installer et assurer la sécurité à bord (0 – 1 ou 2 points),

- Les vérifications intérieures ou extérieures, ainsi que des 1er secours (0 – 1 – 2 ou 3 points),

- La courtoisie au volant (1 points bonus)

- La conduite économique et respectueuse de l’environnement (1 points bonus).

 

Ce qui fait déjà 7 points sur 20.


Seront notées aussi, l’analyse des situations, l’adaptation aux situations et la conduite autonome (suivre un itinéraire pendant quelques minutes ou se rendre à un endroit donné).

Chacun de ces éléments obtiendra 0 – 0,5 ou 1 point.

  • Facebook Social Icon

AUTO ÉCOLE PLANA PERMIS - 76 rue Louis Plana - 31500 Toulouse - Agrément : E1703100250 - Siren : 833 126 428

Tel : 05.32.58.94.46   mail pour toute demande : autoecoleplanapermis@gmail.com